Quelle est la nage la moins fatigante ?

141

La natation est à la fois une activité sportive et de distraction qui apporte de nombreux avantages à l’organisme. Par exemple, il agit sur les muscles du corps en les rendant plus fermes ou encore il participe à l’entretien du cœur. Il existe différents sortes de nages dont les principales sont la brasse, le crawl, le papillon et la nage libre. Chacun d’eux présente des caractéristiques particulières. Si vous recherchez une technique de natation qui fatigue le moins, nous vous invitons à la découvrir ici.

La brasse simple : la nage la moins fatigante

La brasse simple est la première technique de natation apprise aux débutants. En effet, elle s’assimile facilement, car elle est simple et peu fatigante. Contrairement aux autres types de nage, la brasse n’exige pas de mettre la tête sous l’eau. Cela fait d’elle la nage la plus pratiquée. Ce style de nage permet d’améliorer votre endurance et de travailler votre respiration.

A lire également : Gainage : comment tenir plus longtemps ?

Si vous vous habituez à cette technique, vous obtiendrez des bénéfices sur les muscles de l’abdomen, de la poitrine, du dos ou des mollets. La brasse apporte également de la souplesse aux articulations de votre corps. Ces bienfaits ne s’arrêtent pas que là car, elle contribue à l’activation de la circulation veineuse. En résumé, c’est le style le plus lent, mais qui offre un sentiment de bien-être et d’apaisement.

La technique de brasse simple

C’est sa technique facile à capter qui fait d’elle la nage la moins fatigante. Cependant, pour qu’elle donne l’impression de ne pas épuiser, il faut arriver à synchroniser parfaitement le mouvement des jambes et bras. Avant de débuter, vous devez vous mettre en position de « glissée ». Cela signifie que vos bras sont tendus vers l’avant et vos jambes vers l’arrière et la tête dans l’eau.

A découvrir également : Combien de calories brûlez-vous lors d'un saut en parachute ?

Le mouvement des bras doit suivre un cercle qui part du menton pour s’étendre au bout des doigts. Le mouvement des pieds quant à lui suit également un cercle qui commence au niveau du bas des fesses pour s’arrêter aux talons. Répétez l’exercice autant que vous pouvez hors de l’eau. Il est préférable d’être assister lorsque vous en êtes à vos débuts.

La brasse coulée

Il y a en réalité deux types de brasse. La deuxième est la brasse coulée. Ce style de nage est un peu plus compliqué que la brasse simple, car il faut une maîtrise de la respiration. En effet, pour pratiquer la nage coulée vous devez avoir la tête sous l’eau et le corps tendu.

À la fin des mouvements de pieds et de bras, vous devez lever votre tête très rapidement pour respirer et la replonger pour enchaîner un autre mouvement. En étant sous l’eau, vous devez soit souffler soit expirer. C’est en cela que la brasse coulée diffère de la brasse simple.