Comment rendre le gainage plus efficace ?

139

Le gainage fait partir des exercices de Pilates souvent pratiquer pour travailler le ventre et affiner sa silhouette. Lorsqu’il est mal fait, il nécessite beaucoup d’effort et pour quasiment aucun résultat. Le sportif doit tenir compte de quelques points clés pour un exercice efficace et pour éviter les douleurs musculaires à la longue.

Maîtriser son corps et avoir une bonne posture

Pour réussir le gainage, il faut que le centre de votre corps soit assez fort. C’est la partie que vous exploiterez le plus au cours des exercices physiques. Ainsi, lorsque vous faites un bon gainage, vous pourrez maintenir votre bassin, vos épaules et votre tête dans le bon alignement, ce qui rendra l’exercice plus efficace. Afin qu’un exercice de gainage soit parfait, vous devriez maîtriser l’antéversion et la rétroversion du bassin. Ces notions vous permettront de garder une bonne position lors de l’exercice et d’en bénéficier ainsi pleinement.

A lire en complément : Comment améliorer le cardio ?

Il est important que le sportif garde une position neutre. Sans quoi, il aura à la longue des maux de dos. On vous recommande de faire vos premières séances en salles de gym ou simplement sous la surveillance d’un coach gymnaste. Ce dernier vous aidera à corriger votre posture pour la première fois et vous pourriez continuer seul une fois chez vous. La position étant la clé d’un bon gainage, il est important d’y mettre le sérieux nécessaire.

Ce qu’il faut éviter

Certaines pratiques sont proscrites pour un bon gainage.

A lire également : Code promo Vbet 2023 : l’essentiel à savoir

Une mauvaise respiration

Au cours d’un exercice de gainage, la plupart des pratiquants sont tentés de couper leurs respirations. Que ce soit pendant un gainage statique ou un gainage dynamique, la tendance reste la même. Vous devrez éviter cela et respirer normalement pendant l’exercice. Vos muscles ont plus que jamais besoin d’oxygène et ce n’est qu’ainsi que vous pourriez le leur apporter. En respirant correctement vous éviterez le développement de point de côte et vous aurez plus de facilité à garder la position pendant un long moment.

Que vos expirations soient assez longues ! On libère ainsi une grande quantité de dioxyde de carbone afin d’inspirer le maximum d’oxygène possible. Pour bien respirer et sans trop d’effort, l’expiration pourrait se faire par la bouche et l’inspiration par le nez. Quand il est question d’un gainage dynamique, expirez à chaque mouvement.

Ne pas tenir compte de ces abdos

Il est vrai que le gainage est propice pour tonifier la sangle abdominale. Mais, ce n’est pas pour autant que vous devriez laisser pour compte vos abdominaux. Faites l’effort de contracter également ces muscles et de les maintenir ainsi. Si vous maîtrisez votre respiration, vous n’aurez pas de mal à le faire.

Au début de l’exercice, inspirez et rentrez votre ventre. Pendant l’inspiration, gardez la position du ventre ainsi. Vous travaillerez vos abdos au même moment que la sangle abdominale. Cette posture vous empêchera aussi de creuser votre dos.