Les étapes pour monter votre vélo

69
Les étapes pour monter votre vélo

Vous désirez assembler votre vélo sans aucune assistance, mais ne savez pas comment vous y prendre ? Pour réussir cette mission, vous devez juste vous équiper de tout le matériel nécessaire dans un premier temps. Ensuite, il vous revient de suivre les différentes étapes indispensables pour un montage parfait du vélo. Quelle est alors la procédure à suivre pour assembler ce moyen de déplacement en toute facilité ? Éléments de réponse !

Les outils nécessaires pour le montage de votre vélo

Pour réaliser le montage d’un vélo simple ou d’un vélo électrique, vous avez obligatoirement besoin de plusieurs outils. Leur utilisation vous facilite la tâche dans vos travaux d’assemblage. En effet, vous aurez besoin :

A lire aussi : Quelle est la meilleure ceinture électrostimulation ?

  • d’une clé plate de 15 (ou clé à pédale)
  • d’une clé Allen de 4, 5 et 6
  • d’une pince coupante (ou une paire de ciseaux)
  • d’un torx T25.

Vous pouvez aussi avoir besoin d’une clé dynamométrique à embouts adéquats pour éviter d’abîmer les composants sensibles. Retenez qu’après avoir réuni tout cet équipement, vous pouvez défaire l’emballage des pièces de votre vélo. Pour ce faire, sortez le vélo et coupez les fils de protection. Dès lors, il ne vous reste qu’à procéder au montage proprement dit.

Mise en place et rangement des câbles

La disposition des câbles au cours du montage est fondamentale afin d’éviter qu’ils s’entremêlent. Cela permet de ne pas gêner les mouvements de votre guidon. Vous devez ainsi tout faire pour choisir le meilleur croisement de vos câbles et gaines. En réalité, il vous revient d’introduire la totalité de vos passages de câbles et de gaines intégrées avant de continuer votre assemblage.

Lire également : Quelle résistance rameur ?

Ils ne doivent ni s’accrocher ni se frotter contre l’intérieur du cadre. Vous pouvez par exemple mettre un manchon en mousse sur les câbles pour éviter ces types de problèmes. N’oubliez surtout pas que la gaine de frein avant ne doit toucher aucun autre câble ou gaine. Vous devez alors l’aligner avec soin.

Installation de la fourche et montage du cockpit

Pour installer la fourche, vous devez fixer les roulements (graissés de préférence) au cadre. Placez ensuite votre fourche et glissez le calage de serrage, le capuchon supérieur, les rondelles et la potence vers le bas. Maintenez-les immobiles, puis marquez le tube du pivot au niveau de la hauteur de la potence. Ensuite, démontez le tout, coupez soigneusement votre fourche, graissez de nouveau les roulements et remontez-les. Enfin, complétez votre montage avec le guidon et les composants du cockpit. Par la suite, installez la poignée, puis les leviers de freins. Vérifiez correctement leur emplacement avant de les serrer. Une fois cette étape franchie, vous pouvez maintenant mettre les câbles dans les tendeurs.

Montage des roues et des pédales

Pour monter les roues, vous devez les assembler au préalable. Pour ce faire, fixez les pneus, la cassette arrière ainsi que les disques. Dès que vous franchissez cette étape, vous pouvez à présent ajouter les roues sur votre vélo. Toutefois, n’hésitez pas à régler les angles du guidon et les commandes du cockpit selon vos préférences. Après cela, passez à la fixation des pédales de votre vélo.

À ce niveau, placez d’abord le braquet inférieur, puis les manivelles en vous assurant qu’elles tournent normalement. Après quoi, vous pouvez fixer vos pédales. Pensez à faire usage des rondelles de protection et de la graisse d’assemblage. En outre, ajoutez les dérailleurs et ajustez les vis de limites par rapport à la cassette. Placez ensuite la chaîne en respectant la tension normale des maillons.

Installation des freins et de la selle

L’installation minutieuse des freins et de la selle de votre vélo est très importante. Vous devez faire attention afin d’éviter les risques liés aux éventuelles erreurs d’assemblage. Ainsi, pensez à purger régulièrement vos freins et à contrôler l’alignement de ses étriers. Cela vous permet d’éviter que les patins se frottent contre les disques. Cependant, pour finir l’assemblage de votre vélo, vous devez introduire les câbles de dérailleur internes dans les caches. Pour y arriver, tirez avec force, puis serrez. Procédez de la même manière avec tous les plateaux.

Quant à la selle, définissez l’angle, la hauteur et la position avant de mesurer votre allonge. Contrôlez le bon fonctionnement de la commande de la hauteur de selle après sa mise en place. Toutefois, n’oubliez pas de monter les poignées en vous servant des attaches intégrées ou de ruban adhésif. Vous pouvez utiliser un mètre ruban ou un niveau à bulle si vous ressentez le besoin.

Par précaution, procédez à la vérification de tous les boulons utilisés. Cela vous garantit que tout est très bien fixé. Contrôlez en même temps la pression des pneus, de la fourche et la suspension arrière du vélo. Après ces contrôles, vous pouvez estimer que votre vélo est enfin prêt pour passer à l’essai. Faites alors deux ou trois tours dans le but de roder vos freins et vérifier s’il est confortable. Si vos sensations sont bonnes, vous pouvez donc faire du vélo à votre guise sans aucune crainte.

Il n’est donc pas du tout compliqué de monter un vélo vous-même. Tout ce que vous avez à faire, c’est de vous équiper convenablement et de suivre les différentes étapes expliquées plus haut.